Notre-Dame de la Mer et des Montagnes

Animated textheadlineswords

Animated textheadlineswords

photo de Simon Diotte La Presse 

NOTRE-DAME DE LA MER ET DES MONTAGNES
Vue du Mont St-Pierre
Notre-Dame de la Mer et des Montagnes
Aller au contenu


Bienvenue sur notre site internet évolutif, qui se veut une fenêtre ouverte sur notre secteur pastoral NOTRE-DAME DE LA MER ET DES MONTAGNES et  qui est composé de DIX PAROISSES. Nous espérons que vous y trouverez toutes les informations dont vous avez besoin.

Dans nos paroisses, nous pouvons compter sur des dizaines de bénévoles soutenus par une ÉQUIPE PASTORALE. Cette équipe assure la vie communautaire et favorise la prise en charge par tous les baptisés. L’équipe pastorale est soutenue par un Conseil d’orientation pastorale et dix Assemblées de fabrique.










 
JUIN-JUILLET-AOÛT 2020
 
 Comme un arbre près des courants d'eau
Heureuse la personne
qui ne prend pas le parti des méchants,
ne s'arrête pas sur les chemins des pécheurs
et ne s'assied pas au banc des impies ;
mais qui se plaît à la loi de Dieu
et récite sa loi jour et nuit!
Elle est comme un arbre planté près des ruisseaux :
elle donne son fruit en sa saison
et son feuillage ne se flétrit pas;
elle réussit tout ce qu'elle fait.
Tel n'est pas le sort des méchants :
ils sont comme la bale que disperse le vent.
Lors du jugement, les méchants ne se relèveront pas,
ni les pécheurs au rassemblement des justes.
Car Dieu connaît le chemin des personnes justes,
mais le chemin des méchants se perd.
PSAUME 1
   

Il n'est pas rare que, dans la Bible, l'être humain soit comparé aux arbres, comme ici dans ce célèbre psaume premier. D'autres psaumes le font : « Le juste pousse comme un palmier, s'étend comme un cèdre du Liban » (92, 13); ou les prophètes : « Pareil à un arbre planté au bord de l'eau qui pousse ses racines vers le ruisseau, il ne sent pas venir la chaleur, son feuillage est tou­jours vert » (Jérémie 17, 8a).
L'arbre pousse là où est tombée sa semence, où bien là où on l'a planté et il arrive souvent que le terrain ne soit pas idéal ; non seulement il doit s'en accommoder, mais encore, en général, il l'améliore de plusieurs manières. Parfois, il se trouve dans des rochers, ou bien il est entouré d'épines et de broussailles, il doit donc lutter pour survivre et bien souvent il doit vaincre ou mourir. Il accepte d'être transplanté, taillé, travaillé ou délaissé. Il ne fait point ce qu'il veut : il doit se plier aux circonstances, notamment à la volonté de son créa­teur, ainsi qu'à celle de son maître terrestre et « tout arbre qui ne porte pas un bon fruit, on le coupe et on jette au feu». MATTHIEU 7, 19

Plusieurs épisodes de la Bible se déroulent auprès d'un arbre ou d'un groupe d'arbres : les jardins d'Éden où poussent et l'arbre de vie et l'arbre de la connaissance du bien et du mal (Genèse 2, 9 et 3, 6); la visite de YHWH à Abraham aux chênes de Mambré (Genèse 18, 1); l'apparition de l'ange du Seigneur à Moïse dans un buisson (Exode 3, 2); les jugements que la prophétesse Déborah rend sous le palmier entre Rama et Béthel (Juges 4, 5); la place qu'occupent les arbres fruitiers dans les visions d'Ézéchiel (47, 12) ou l'arbre produisant douze récoltes dans la vision de Jean de Patmos (L'Apocalypse 22, 2). Déjà, la loi deutéronomique en interdisait l'abattage intensif (Deutéronome 20, 19; voir à ce sujet la capsule de la 4e semaine de septembre). Salomon, fin horticulteur, était fier des arbres (Qohéleth 2, 4-6) et il en a beaucoup parlé (1 Rois 5, 13). Ésaïe se sert du cèdre, de l'acacia, du myrte, de l'olivier, du cyprès, de l'orme et du buis dans un même élan prophétique (41, 19 ; voir la capsule du 17 juin). Et dans ses paraboles Jésus se sert tant d'un arbre malade (Luc 6, 43-44), du figuier (Luc 13, 6-9), que du sénevé (Matthieu 13, 31-32; voir la capsule de la e semaine de juin). On se souviendra également de sa condamnation d'un figuier qui ne portait pas de fruits (Matthieu 21, 18-22).
Pas moins de 75 arbres et arbrisseaux peuvent être recensés dans la Bible depuis l'abricotier jusqu'au zizyphe en passant par le bambou, le bananier, le cognassier, l'érable, le houx, le jujubier, le micocoulier, l'olivier, la pimprenelle, le styrax ou la vigne !

On n'insistera jamais trop sur l'importance des arbres pour notre propre existence et pour celle de tout le règne animal. [...] En effet, nous dépendons énormément des arbres ; nous utilisons leurs fruits et leurs feuilles pour notre nourriture et nos médicaments, leur bois pour notre logement, notre chauf­fage et toutes sortes d'usages, de plus nous profitons de leur beauté, de leur abri, de leur ombre, de leur humus, mais surtout nous dépendons d'eux pour la qualité de l'air que nous respirons : grâce à la photosynthèse, ils assimilent le gaz carbonique de l'air et rejettent une grande quantité d'oxygène et de vapeur d'eau : un kilomètre carré de forêt consomme en un an plus de 350000 mètres cubes de gaz carbonique et dégage de deux à trois mille tonnes d'oxygène et trois millions de tonnes d'eau ; un palmier dattier utilise environ 60 000 litres d'eau de mai à septembre et un grand chêne émet dans l'atmosphère plus de cent tonnes d'eau, soit plus de cent mille litres, pendant la saison. Ces chiffres sont tellement énormes que nous avons de la difficulté à les visualiser.
De plus, les arbres et les arbrisseaux abritent une quantité innombrable d'êtres vivants ; ils protègent le sol de l'ardeur du soleil, des ravages du vent, des pluies torrentielles ainsi que du débordement des cours d'eau ; enfin, ils absorbent les poussières, les microbes, la pollution naturelle, ainsi que celle que nous provoquons, mais bien sûr, ils ont des limites! Dans certains cas, nous les outrepassons et nous les tuons!

Activités à favoriser
-Soigner les arbres malades par le moyen le plus écologique possible.
-Faire une sortie en famille : par exemple, un tour à vélo dans les sentiers aménagés ou dans les pistes cyclables.
-Organiser une épluchette de blé d'Inde à l'ombre d'arbres majestueux.



LES PAGES VERTES DE LA BIBLE. David Fines, Normand Lévesque.  pp. 234-237

Nouveautés:











LES NOUVELLES





5 avril 2020
Concert par LES VOIX DU LARGE à 15h à l'église de Grande-Vallée
REPORTÉE À PLUS TARD



28 avril 2020
Messe des sucriers à l'église St-François-Xavier à 10h. (annulé)



29 mai:
Anniversaire d'ordination de Jean Luc Gilbert
29 mai 1986, Maracaibo, (Vénézuéla)



21 juin 2020
Messe de la fin des jeux des 50 ans et + à l'église de Grande-Vallée à 10h. (reporté)



4 octobre
Fête de Saint François d’Assise, le saint patron de  l’écologie dans la tradition catholique depuis 1979. Il est un modèle  d’écologie intégral, où l’amour pour les pauvres, les malades et toutes  les créatures provient d’une même source.



9 octobre
Anniversaire de naissance de Jean Luc Gilbert



Vue du village de Mont-Saint-Pierre
Vue du village de Mont-Saint-Pierre
Notre-Dame de la Mer et des Montagnes
Retourner au contenu