Neuvaine à Ste-Anne - Notre-Dame de la Mer et des Montagnes

Animated textheadlineswords

Animated textheadlineswords

photo de Simon Diotte La Presse 

NOTRE-DAME DE LA MER ET DES MONTAGNES
Vue du Mont St-Pierre
Notre-Dame de la Mer et des Montagnes
Aller au contenu

Neuvaine à Ste-Anne

Paroisses > Cloridorme
NEUVAINE À STE-ANNE
«N'aie pas peur, laisse-toi regarder par le Christ»

Sanctuaire Saint-Anne-de-Beaupré
Réjean Bernier
Jour 1
À cause d'un regard

Jésus le regarda et il l'aima.
Marc 10,21


Il y a des regards que je redoute, d'autres que j'espère. Certains expriment la bienveillance, d'autres le jugement. Un regard peut suffire pour qu'une histoire d'amour naisse. Celui de Jésus a souvent bouleversé le coeur des gens. Et son histoire d'amour ne se dément pas depuis 2000 ans! Les yeux sont le miroir de l'âme, dit-on. Pas étonnant que les gens peinent à se regarder longtemps dans les yeux. Cependant, rien à craindre dans le regard de Jésus. Quand je le croise, j'existe pour toujours.

 
Seigneur Jésus, en ce début de neuvaine, je souhaite me placer sous ton regard déjà posé sur moi. Qu'il éclaire mon sanctuaire intérieur et transforme mon propre regard sur les gens. Plusieurs se sentent comme des numéros. Puisses-tu les regarder et les aimer à travers mes yeux.

 
Grand-maman sainte Anne, souvent je ne me sens pas digne du regard de Jésus. Que ta bienveillance me dispose à l'accueillir. Tu me redis : « Regardez-vous les uns les autres comme Jésus vous a regardés. »


 

Jour 2
Regarder Dieu sans écran

Qui regarde vers Lui resplendira.
Psaume 33, 6


Partout, des écrans captivent mon regard. Leur lumière artificielle se reflète sur mon visage. À la longue, ces écrans fatiguent mes yeux et me coupent des êtres qui me sont chers. Quand le regard de Jésus croise le mien, je me sens enfin reconnu et mon visage s'illumine de l'intérieur. Mon regard s'avère la première parole que j'adresse aux gens que je rencontre. Il peut annoncer l'amour du Christ, avant même que j'ouvre la bouche.

 
Seigneur Jésus, mon regard se fatigue. quand je te perds de vue. Je me laisse si facilement distraire de l'essentiel. Aujourd'hui, je ferme les yeux pour mieux te contempler.

 Grand-maman sainte Anne, tu n'as pas perdu de vue le Père tout au long de ta vie. Tu as recherché son visage en toutes circonstances. Prie afin que mon désir de regarder le Père demeure ardent. Alors, mon visage resplendira et deviendra parole de Dieu.



Jour 3
Les larmes changent le regard

À force de souffrir, mes yeux s'éteignent.
Psaume 87,10


Parfois, ma vie frappe un mur. L'horizon disparaît. J'ai beau regarder tout autour, aucune lumière dans les ténèbres. Qu'on m'épargne alors les beaux discours sur la souffrance. Je peine même à prier.

 
Seigneur Jésus, entends mon cri désespéré. Vois mes larmes. Toi qui s'est senti abandonné sur la croix, je me réfugie dans tes bras pour pleurer ma détresse. Je marche dans la nuit, je t'en prie, saisis ma main comme un parent tient résolument celle  de son enfant.

Grand-maman sainte Anne, aux heures de douleur, ta fille Marie a tenu bon. Debout, au pied de la croix, elle a pleuré toutes les larmes de son corps devant celui transpercé de son fils. Puisqu'il y a des réalités qu'on ne voit bien qu'avec des yeux qui ont pleuré, intercède pour moi sainte Anne afin que mes larmes changent mon regard.



Jour 4
Je t'en prie, regarde mes intentions

Maître, je t'en prie, regarde mon fils,
 
car c'est mon unique enfant.
 
Luc 9, 38


L'enfant aime présenter ses dessins à ses parents. Par leur regard, il se sent important et aimé. Dans ma vie, rien de ce qui m'arrive n'est étranger au regard de Jésus. À moi de lui présenter mes peines et mes aspirations. Désirant devenir mon allié, Jésus n'a qu'un souhait, faire partie de ma vie.

 
Seigneur Jésus, me voici devant toi avec mes intentions. Elles sont nombreuses. Je t'en prie, regarde-les avec bienveillance comme tu regardais les personnes souffrantes qu'on te présentait. Ensemble, regardons mes espérances et ce qui me pèse lourd.

 
Grand-maman sainte Anne, des chrétiens de partout se recommandent à ta prière. En cette neuvaine, sois attentive aux visages ét aux situations que je te présente. Je te les confie. J'ai confiance à ton oreille attentive, car tant de fois tu as intercédé pour moi.



Jour 5
L'indifférence: le regard qui tue

Alors le Seigneur se retourna
et fixa son regard sur Pierre.
Luc 22, 61

 
On a tous fredonné : « Vous qui passez sans me voir (...) Vous, dont je guette un regard. » Dans notre monde pressé et anonyme, des gens souffrent d'indifférence et d'isolement. Il me serait si facile de leur adresser un regard ou un sourire bienveillants, pourtant il m'en coûte parfois tant. Je peux aussi envier, juger, mépriser ou même tuer d'un simple regard.

 
Seigneur Jésus, ton amour n'épargne pas la vérité. Ainsi, tu as regardé Pierre après son reniement. Je t'en prie, ne regarde pas mes péchés, mais ma foi. Que ton regard posé sur moi me conduise au repentir et dilate mes yeux sur les autres. Malgré tout, crois en moi comme tu n'as cessé de croire en Pierre.

 
Grand-maman sainte Anne, ta fille Marie a grandi sous ton regard maternel bienveillant. Avec ce même regard, tu accueilles les pèlerins à ton Sanctuaire de Beaupré. Sainte Anne, apprends-moi à regarder comme toi, avec tendresse.



Jour 6
Prier convertit le regard

Voyant les foules, Jésus fut saisi
de compassion envers elles.
Mathieu 9, 36

 
La prière n'a rien d'une formule magique. Elle ne garantit pas une assurance-vie tranquille. Comme une chandelle dans la nuit, elle me permet d'avancer un pas à la « foi ». La prière me fait percevoir la vie en train de naître et transforme mes coups d'oeil en regards bienveillants. Elle peut même convertir mon regard sur l'ennemi en me le présentant comme un frère à aimer.

 
Seigneur Jésus, donne-moi ta lumière de ce jour. Que ton Esprit secoue mes entrailles afin que mes yeux deviennent sensibles à la misère des autres. Je te confie ces gens qui souffrent car je ne peux les (re) garder seul dans mon coeur.

 
Grand-maman sainte Anne, apprends-moi à prier avec les yeux pour que je repère les personnes qui souffrent dans l'anonymat. Que ma compassion les réchauffe. Qu'à chaque jour, la bienveillance de mon regard révèle le coeur aimant de Dieu.



Jour 7
Contempler: c'est aimer avec les yeux

Regardez les oiseaux du ciel.
Mathieu 6, 26

 
La nature s'avère une icône vivante de l'oeuvre de Dieu. La création est à son image. Il sait même la contempler: « Et Dieu vit que cela était bon. » Aujourd'hui, mon attention est sollicitée de partout, je peux ne plus voir l'oeuvre de Dieu dans ma vie ni autour de moi. Certains paysages réveillent mon coeur d'enfant. Comme le psalmiste, alors je m'exclame : « Seigneur, que tes oeuvres sont belles ! »

 
Seigneur  Jésus, tu te retirais à l'écart dans la nature pour prier. Souvent, tu parlais des montagnes, des arbres, des semences, de l'eau pour évoquer ton règne. J'avoue Seigneur m'émerveiller parfois davantage devant tes paysages que devant l'être humain, chef d'oeuvre de ta création. Que ton Esprit donne du souffle et de la lumière à mon regard.

 
Grand-maman sainte Anne, mon regard fatigué et agité a besoin de repos, pour mieux se poser sur l'essentiel. Apprends-moi sainte Anne l'art de l'émerveillement. Conduis-moi sur le chemin de la contemplation pour que jepuisse aimer mec mes yeux.



Jour 8
Lève les yeux et marche

 
Jésus, sortant de Capharnaüm, vit Mathieu, assis à son bureau de publicain. Il lui dit : « Suis-moi. »
 
Mathieu 9, 9


 
Certains baissent les yeux devant leur sort attendant qu'une bonne nouvelle leur tombe du ciel. C'est en levant les yeux que l'enfant découvre le regard rempli d'espérance de ses parents. Voyant leurs bras tendus, il apprend ainsi à marcher. Et Jésus a passé sa vie à marcher. Il nous tend les bras pour le suivre... jusqu'au bout.

 
Seigneur Jésus, regarde-moi et parle-moi comme tu l'as fait pour Mathieu. Que ton Esprit soutienne ma volonté à te suivre jusqu'au bout Qu'il me donne l'élan pour passer du regard aux actes. Ainsi, je deviendrai bonne nouvelle pour mon entourage. Si je déserte ma mission, relève mes yeux et remets-moi en route.

 
Grand-maman sainte Anne, rappelle-moi qu'il n'y a pas d'âge pour suivre Jésus. Même si je ralentis le pas, il y a tant d'amour à cultiver en moi et autour de moi par de simples petits gestes. Prie pour que l'Esprit fasse de moi un artisan de l'Évangile plutôt qu'un spectateur.



Jour 9
Quand Jésus regarde, il voit loin

Jésus leva les yeux et lui dit:
« Zachée, descends vite: aujourd'hui il faut
que j'aille demeurer dans ta maison. »
Luc 19, 5


 
Le dimanche, je suis l'heureux invité à la table du Seigneur, mais Jésus me cherche du regard espérant devenir l'heureux invité dans ma vie. Voilà l'expérience vécue par Zachée et celle proposée par cette neuvaine. Accueillir Jésus suscite la joie, nullement la crainte. Jésus ne s'invite pas chez ceux qui croient leur vie parfaite.

 
Seigneur Jésus, je te cherche parfois si loin que je ne te vois plus près de moi. Ainsi, tu marchais aux côtés des disciples d'Emmaüs sans qu'ils ne te reconnaissent. Regarde-moi Seigneur comme tu as regardé Zachée. Invite-toi chez moi, même si je ne me sens pas digne de te recevoir. Si je te crois absent, demeure patiemment avec moi.

 
Grand-maman sainte Anne, en priant avec toi, j'ai renouvelé mon regard sur Jésus. Ayant été l'une des premières personnes à t'émerveiller devant lui, tu connais son coeur Garde-moi dans ta prière pour que je demeure proche du coeur de Dieu. Rappelle-moi que je compte pour lui, que j'ai du prix à ses yeux et qu'il m'aime. Rien ne nous séparera de l'amour de Dieu.





Notre-Dame de la Mer et des Montagnes
Retourner au contenu