Rites en geste et en parole - Notre-Dame de la Mer et des Montagnes

Animated textheadlineswords

Animated textheadlineswords

photo de Simon Diotte La Presse 

NOTRE-DAME DE LA MER ET DES MONTAGNES
Vue du Mont St-Pierre
Notre-Dame de la Mer et des Montagnes
Aller au contenu

Rites en geste et en parole

Funérailles
Après la salutation et la monition d'ouverture, on allumera des cierges autour du cercueil; d'autres rites pourront avoir lieu: déposisition sur le cercueil d'une croix, d'une Bible ou d'un autre signe chrétien (cierge du baptême, médaille de baptême, etc.), du vêtement blanc ou d'autres vêtements liturgiques, mise en valeur du sens des fleurs... (Dans l'espérance chrétienne.  Célébrations pour les défunts. no 169 p. 79)


La lumière


La croix


Le vêtement blanc


Les fleurs
Des personnes s'avancent autour de Virginie avec une fleur à la main et, l'une après l'autre, au fur et à mesure des phrases, composent le bouquet de fleurs que laisse Virginie à ses amis.

 Quand la joie est trop forte, ou quand la peine est trop grande,
on préfère faire taire les mots et laisser parler les signes...
 
Les fleurs sont un langage.

Il suffit de les regarder pour les comprendre...

Vous, ses amies,

venez former le bouquet de fleurs

que nous laisse __________________________

 
La fleur de sa gentillesse :

« Elle s’entendait bien avec tout le monde ».

La fleur de son courage, au cœur d’une souffrance beaucoup trop lourde pour une enfant.
 
La fleur de ce que ses mains ont créé de beau.
 
La fleur de ce que ses mains ont créé de bon.
 
La fleur de l’amour de ses parents qui lui ont donné la vie
et qui l’ont aidée à la garder le plus longtemps possible.

La fleur de la tendresse

dont elle a été entourée dans les hôpitaux.

La fleur de sa prière

qui fut son secret et le secret de Dieu.
 
Voilà un bouquet de fleurs

qui ne peuvent faner

comme fanent les feuilles d’automne.
 
Ces fleurs, _______________________nous les offre.

Et si elle avait eu une carte à joindre à ce bouquet, elle aurait écrit :
 
« L’essentiel est invisible...
 
On ne voit bien qu’avec le cœur... »

 
_______________ , quant à toi, reçois cette couronne, la couronne de la vie qui vient de Dieu,
la vraie VIE, la VIE définitive qui couronne ton existence.
 

Cette couronne,

nous croyons que tu l’as méritée.

Nous croyons surtout

que tu l’as déjà reçue de Dieu lui-même.
D'après un texte  de Célébrer l'Adieu. Signes d'aujourd'hui. p. 20


Le prénom du baptême
Mettre en valeur le prénom du baptême.

___________________!
C'est avec ce prénom qu'elle avait sa place au milieu de nous
et qu'elle répondait à nos attentes
et à notre amour.
C'est le prénom que nous aimions lui donner:
il était la musique de sa précence,
C'était elle: ______________________!

Écoute ce prénom,  Seigneur,
il est notre prière aujourd'hui.
Écoute ce prénom,
et prends __________________ dans la vie
oèu nous espérons la rejoindre un jour
pour l'appeler à nouveau par ce prénom
et nous réjouir avec elle
dans la joie sans fin.

D'après un texte inspiré  de Célébrer l'Adieu. Signes d'aujourd'hui. p. 17


Eau bénite


Rendre grâce sans l'eucharistie

Après la prière universelle vient l'action de grâce suivie du Notre Père.

Il nous est bon, Seigneur,d'être ensemble aujourd,hui
et de trouver auprès de toi notre espérance
et notre consolation.

Nous te rendons grâce pour la vie nouvelle que tu promets
quand vient l'heure du grand départ.
Quand tes paroles habitent nos esprits et nos coeurs,
nous découvrons que nous sommes faits pour toi
et qu'en toi ne trouvent notre repos et un nouvele avenir.

Béni sois-tu pour Jésus, ton Fils, mort et ressuscité,
car son passage en notre histoire révèle encore davantage
que ton amour est toujours pluys fort que la mort.

Par lui, nous te confions celui (celle) que nous aimons;
puisqu'il (elle) a été baptisé (e) dans la mort de Jésus
qu'il (elle) entre avec lui dans l'éternité bienheureuse.

C'est pourquoi, avec tous les vivants qui sont dèjà près de toi,
avec nos bien-aimés et tous qui croient en ta tendresdse, nous reconnaissons ton visage de Père et nous osons dire:

NOTRE PÈRE.

Célébrer les funérailles. Vie liturgique. p. 23




Notre-Dame de la Mer et des Montagnes
Retourner au contenu